Crème au chocolat pour petits et grands

Aujourd’hui, je vais vous présenter une recette gourmande mais ultra simple :

La crème au chocolat

Mais attention on ne parle pas de n’importe quelle crème au chocolat, on parle de LA crème au chocolat de notre enfance, de la mienne en tout cas !

Une crème fondante et pas trop forte en chocolat qui régalera petits et grands.

Pour cette crème, pas besoin de bain-marie avec surveillance attentive du four pour obtenir la cuisson et donc la texture qui convient.
Une casserole, un saladier et un fouet et vous avez tous les ustensiles nécessaires.
Si vous voulez faire des portions individuelles, il vous faut aussi des ramequins.
Pour les ingrédients, voilà ce dont vous avez besoin pour quatre portions :

  • 500 ml de lait
  • 12 carrés de chocolat
  • 50 g de sucre
  • 20 g de farine
  • 2 œufs

Pour le chocolat, ici, on aime l’amertume du noir, y compris notre petite A de 18 mois ! Mais si chez vous, on préfère la douceur et le côté sucré du chocolat au lait, utilisez celui-ci à la place.
Pour commencer, cassez le chocolat dans la casserole (les enfants se font en général un plaisir de le faire).
Ajoutez le lait et mettez sur le feu pour faire fondre le chocolat.
Pendant ce temps là, mélangez la farine, le sucre et les œufs, fouettez bien pour qu’il n’y ait pas de grumeaux.
Une fois que le chocolat est fondu, versez le lait chocolaté sur le mélange sucre/farine/œufs.
Mélangez, remettez le tout dans la casserole, puis sur le feu et portez à ébullition.
Mélangez jusqu’à ce que la crème ait épaissi, ce qui est indispensable sinon la crème attachera et ne sera pas homogène (les enfants les plus habiles peuvent se charger de cette tâche fastidieuse à votre place s’ils le souhaitent…).
Versez alors la préparation dans les ramequins.
Mettez au frigo et dégustez lorsque les crèmes sont bien froides.
Elles sont encore meilleures le lendemain. Chez nous, on en prévoit toujours plus, car impossible de résister à la tentation d’y goûter dès qu’elles sont refroidies, mais au moins il en reste des « encore meilleures » pour le lendemain…
Bon goûter !